Les visites de Xi en France, en Serbie et en Hongrie tracent la voie pour l'avenir (MAE chinois)

2024-05-12 14:30:32 Source: French.xinhuanet.com

BEIJING, 11 mai (Xinhua) -- Les visites d'Etat du président chinois Xi Jinping en France, en Serbie et en Hongrie, qui viennent de s'achever, ont consolidé les relations de la Chine avec ces trois pays européens et relancé la coopération Chine-UE, a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi.

M. Wang, également membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a émis ces remarques lors d'un point-presse, qualifiant le voyage de M. Xi en Europe de voyage pour faire avancer l'amitié, renforcer la confiance mutuelle, stimuler la confiance et tracer la voie de l'avenir.

Il a noté que lors de la visite d'Etat de M. Xi en France, le président chinois avait proposé de maintenir leur indépendance et d'empêcher conjointement une nouvelle guerre froide ou une confrontation entre blocs ; d'adhérer à la compréhension mutuelle et de promouvoir conjointement une coexistence harmonieuse dans un monde coloré ; de s'en tenir à une perspective à long terme pour promouvoir conjointement un monde multipolaire égal et ordonné ; et de défendre les avantages mutuels et de s'opposer conjointement au "découplage".

Les chefs d'Etat chinois et français sont parvenus à un certain nombre de consensus sur le développement des relations bilatérales, ont convenu de consolider la stabilité stratégique des liens bilatéraux, d'exploiter le vaste potentiel de la coopération mutuellement bénéfique, d'accélérer les échanges entre les peuples et d'établir un consensus plus vaste sur la coopération mondiale, a ajouté M. Wang.

Les deux parties ont publié quatre déclarations conjointes sur la situation au Moyen-Orient, l'intelligence artificielle et la gouvernance mondiale, la biodiversité et les océans, et les échanges et la coopération agricoles, et ont signé près de 20 accords de coopération.

Lors de sa visite en Serbie, le président Xi a convenu avec le président serbe Aleksandar Vucic de construire une communauté de destin Chine-Serbie dans la nouvelle ère, et M. Xi a également annoncé les premières mesures pratiques de la Chine pour soutenir la construction de la communauté.

Notant que cette décision marquait une percée dans la construction d'une communauté d'avenir commun en Europe, M. Wang a déclaré qu'elle deviendrait certainement un nouveau jalon dans l'histoire des relations Chine-Serbie et aiderait les deux pays à accélérer leur processus de modernisation respectif.

Au cours de sa visite en Hongrie, M. Xi a exprimé sa volonté de saisir l'occasion de l'établissement d'un partenariat stratégique global à toute épreuve dans la nouvelle ère Chine-Hongrie afin de donner un nouvel élan à la coopération bilatérale, et la Hongrie est la bienvenue pour accompagner la Chine sur la voie de la modernisation chinoise.

La Chine est disposée à collaborer avec la Hongrie pour faire de la visite de M. Xi une occasion d'écrire de nouveaux chapitres sur le partenariat stratégique global à toute épreuve dans la nouvelle ère entre les deux pays, et d'ouvrir un nouveau chapitre de coopération mutuellement bénéfique dans le cadre d'un voyage en or.

Lors d'une réunion trilatérale à Paris avec le président français Emmanuel Macron et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, M. Xi a déclaré qu'il n'y avait ni conflit géopolitique ni conflit d'intérêts fondamental entre la Chine et l'UE.

M. Xi a souligné que cette relation ne visait aucune tierce partie, et qu'elle ne devait pas non plus être dépendante ou dictée par une tierce partie, et que la Chine et l'UE devaient continuer à se considérer mutuellement comme des partenaires et rester attachées au dialogue et à la coopération.

En réponse à l'argument de la "surcapacité de la Chine", M. Xi a fait remarquer que les entreprises chinoises spécialisées dans les nouvelles énergies avaient non seulement enrichi l'offre mondiale et atténué la pression de l'inflation mondiale, mais qu'elles avaient également contribué de manière significative à la lutte contre le changement climatique et à la transition verte dans le monde.

M. Xi a souligné que, que ce soit du point de vue des avantages comparatifs ou de la demande du marché mondial, il n'y avait pas de "surcapacité".

En ce qui concerne la crise ukrainienne, M. Xi a précisé que la Chine n'en était pas à l'origine et qu'elle n'y était pas non plus partie prenante, mais qu'elle s'efforçait depuis le début de faciliter les pourparlers de paix.

La Chine entreprend des actions positives et sincères et une position de principe, et elle n'accepte pas les remarques ou les actions qui utilisent la crise pour discréditer la Chine et provoquer une nouvelle guerre froide.

Lors de la visite de M. Xi en France, la Chine et la France ont convenu de profiter des Jeux olympiques de Paris pour plaider en faveur d'un cessez-le-feu mondial et d'une cessation des hostilités pendant les Jeux, pour s'exprimer en faveur d'un règlement pacifique des points chauds et pour contribuer à la construction d'un monde de paix durable et de sécurité universelle.

En ce qui concerne le conflit israélo-palestinien, M. Xi a déclaré que la Chine soutenait la convocation d'une conférence internationale de paix d'une plus grande ampleur, d'une plus grande autorité et plus efficace dès que possible afin de promouvoir un règlement global, juste et durable de la question palestinienne à une date rapprochée. Fin

Rédigé par: Yuan Ziqi