La politique chinoise d'exemption de visa suscite l'enthousiasme des Européens et renforce les échanges

2024-05-14 11:20:50 Source: French.xinhuanet.com

par Chen Binjie

GENEVE, 13 mai (Xinhua) -- "Cette fois, je suis allé en Chine avec une chose spéciale : un passeport sans aucun visa", s'est exclamé Lucas Deckers, un Belge dans la vingtaine, sur la plateforme chinoise de partage de vidéos Douyin, avec une photo de lui agitant son document de voyage bordeaux.

Depuis le début de cette année, la Chine a mis en œuvre une politique d'exemption de visa qui libère de nombreux détenteurs de passeports ordinaires européens de cette obligation longue et coûteuse, encourageant les voyageurs de près d'une douzaine de pays européens à explorer ce pays asiatique.

Par ailleurs, le président chinois Xi Jinping, lors de sa première tournée européenne en près de cinq ans la semaine dernière, a annoncé que la Chine avait décidé d'étendre l'exemption de visa jusqu'à fin 2025 aux citoyens de 12 pays, dont 11 en Europe, lors de leurs visites de courte durée en Chine.

Cette politique, destinée à favoriser les interactions entre les citoyens chinois et internationaux, a été largement saluée en Europe et devrait améliorer les relations entre la Chine et l'Europe de plusieurs manières.

UNE OUVERTURE PLUS VASTE

Cette politique étendue permet aux titulaires de passeports ordinaires de France, d'Allemagne, d'Italie, des Pays-Bas, d'Espagne, de Malaisie, de Suisse, d'Irlande, de Hongrie, d'Autriche, de Belgique et du Luxembourg d'entrer et de séjourner en Chine sans visa jusqu'à 15 jours pour affaires, tourisme, visites à des parents et amis et transit.

Dans un message publié sur les réseaux sociaux, le ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, Peter Szijjarto, a déclaré que la politique d'exemption de visa était une "bonne nouvelle" pour les touristes et les voyageurs d'affaires hongrois se rendant en Chine.

En guise de réciprocité, les autorités hongroises délivrent des visas de longue durée, dès la première demande, aux dirigeants de grandes entreprises chinoises qui investissent en Hongrie, a-t-il ajouté.

Ces décisions renforceront davantage la coopération entre la Hongrie et la Chine dans les domaines de l'économie et du tourisme, a noté le diplomate.

Mario Boselli, président de la Fondation Italie-Chine, a estimé que la nouvelle politique d'exemption de visa montrait que la porte de la Chine s'ouvrait plus largement et faciliterait les échanges économiques, commerciaux et culturels entre les deux pays.

Cette politique représente pour les citoyens espagnols "une étape importante" dans les relations bilatérales, a indiqué José Felix Valdivieso, président du Centre de Chine de l'Université IE, qui vise à promouvoir la coopération éducative et commerciale entre les deux pays.

"Cela encourage un plus grand flux de personnes entre la Chine et l'Espagne, enrichissant nos sociétés d'une diversité de perspectives et d'expériences", a-t-il déclaré, qualifiant cette décision de "catalyseur pour une croissance et une collaboration plus poussées".

COUP DE POUCE POUR LE TOURISME

Grâce à cette politique, Jérôme Pouille, un amoureux français des pandas, a facilement organisé un voyage en Chine ce printemps pour rendre visite à Yuan Meng, le premier panda géant né en France. En juillet dernier, Yuan Meng a été renvoyé à la base de recherche de Chengdu sur l'élevage du panda géant, en Chine.

En voyant Yuan Meng bien vivre dans sa ville natale, M. Pouille s'est senti "heureux et satisfait".

La politique d'exemption de visa incite de nombreux voyageurs européens à entreprendre des voyages d'exploration à travers la Chine et est perçue par les voyagistes européens comme un stimulant pour le tourisme.

Gunther Gruber, consultant principal de l'agence de voyages autrichienne KUONI, s'est dit très heureux que la Chine ait introduit une politique d'exemption de visa de 15 jours pour l'Autriche.

"La Chine a toujours été l'une des destinations touristiques les plus visitées par les Autrichiens (...) Nous planifions actuellement des projets de voyage pour le printemps et l'été 2025 et lancerons davantage de produits de voyage concernant la Chine", a-t-il déclaré.

Pour de nombreux Européens, visiter la Chine est une chose complexe. Ils doivent planifier à l'avance, gérer leurs finances et réserver du temps à l'avance.

"C'est parfait si vous n'avez pas à vous soucier des problèmes de visa. C'est très utile", a déclaré Davide Cougoule, haut responsable de la Fondation Genève Tourisme & Congrès, une association suisse de promotion du tourisme.

Selon le bureau genevois d'Air China, la compagnie aérienne nationale chinoise, suite à l'exemption de visa, il y a eu en moyenne 50 voyageurs suisses sur chaque vol Genève-Beijing, soit environ 25% de tous les passagers.

Les chiffres d'Air China montrent également qu'en mars 2024, un total de 6.364 passagers ont voyagé entre Genève et Beijing, soit une hausse de 374,9% par rapport au même mois de l'année précédente.

Selon Ralph Ossa, économiste en chef de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), la politique chinoise d'exemption de visa pour des pays européens et la reprise du tourisme chinois à l'étranger sont propices au commerce mondial des services.

PONT POUR LES ECHANGES

A peine deux semaines après l'entrée en vigueur de cette politique, le Centre de langue et de culture chinoises du Luxembourg a organisé un camp de printemps pour visiter la Chine pendant les vacances de Pâques en avril.

Plus de 20 étudiants luxembourgeois ont visité Beijing, Shanghai et d'autres villes chinoises, certains d'entre eux rejoignant le camp quelques jours seulement avant le départ, la politique d'exemption de visa facilitant le voyage.

"Cette facilitation des voyages encouragera davantage de citoyens luxembourgeois à voyager en Chine et contribuera à renforcer les échanges humains et commerciaux entre nos deux pays", a déclaré Xavier Bettel, vice-Premier ministre luxembourgeois, dans un communiqué.

La politique d'exemption de visa, une mesure concrète de la Chine en faveur d'une ouverture de haut niveau, a donné un élan aux échanges entre la Chine et l'Europe.

Lors de sa visite officielle en Chine en avril dernier, le chancelier allemand Olaf Scholz a indiqué que la partie allemande appréciait la politique d'entrée sans visa de la Chine pour l'Allemagne et était prête à faciliter la visite des citoyens chinois en Allemagne.

Cette politique a reçu une réponse enthousiaste généralisée en Autriche, s'est félicité Ernst Woller, président du Parlement de l'Etat de Vienne.

Cette mesure "facilitera certainement les voyages des Autrichiens en Chine, renforcera les échanges de personnel entre les deux pays et promouvra davantage les relations austro-chinoises et les échanges entre les deux pays", a-t-il indiqué.

Au cours du premier trimestre 2024, les agences chinoises de gestion de l'immigration ont traité plus de 141 millions de voyages entrants et sortants. Parmi eux, les voyages de ressortissants étrangers ont atteint près de 13,1 millions, soit une augmentation de 305,2% sur un an, a indiqué l'Administration nationale de l'immigration (ANI) de Chine.

"La politique d'exemption de visa simplifie non seulement l'entrée et la sortie, mais symbolise également l'accueil plus chaleureux de la Chine envers les voyageurs étrangers", a déclaré Lucas Deckers, déjà un influenceur sinophone sur Douyin, la version chinoise de TikTok. Fin

Rédigé par: Wang Siyang