La Super Ligue des villages de Chine s'enracine dans les champs du Bénin (REPORTAGE)

2024-05-27 14:40:40 Source: French.xinhuanet.com

(Xinhua/Li Yahui)

PARAKOU (Bénin), 26 mai (Xinhua) -- Alors que la saison pluviale arrive au Bénin, les averses intermittentes et la chaleur humide n'ont pas entamé l'enthousiasme des villageois locaux, rassemblés pour assister à la finale de la première Super Ligue des villages du pays.

Samedi, des équipes de football de deux villages de Parakou, une ville centrale du Bénin, se sont affrontées lors de la finale de cette ligue inaugurale. Le match s'est déroulé sur un terrain de football adjacent à la base de la Mission chinoise d'appui à la production cotonnière au Bénin (MCAPCB), dans le village de Belle-Cité. La compétition intense et les performances remarquables ont ravi des spectateurs.

L'équipe du village de Barrage a remporté le championnat. Au son de la musique, les trois premières équipes ont reçu médailles, trophées et récompenses.

Mohamed Gbèha, supporter de l'équipe finaliste Park 7 et agriculteur cotonnier, a exprimé sa gratitude envers le projet chinois pour l'organisation d'un tel tournoi. Il a également sollicité des conseils auprès des experts chinois sur les techniques de culture du coton.

Depuis dix ans, la mission chinoise est implantée à Parakou, une région majeure de production de coton au Bénin. Les experts chinois y mènent des expériences, promeuvent des techniques de plantation de coton, fournissent des conseils techniques et forment des techniciens agricoles locaux.

Cette assistance technique a renforcé les liens avec les villageois. Lorsque les experts chinois ont appris que le terrain de football où jouaient les villageois avait été exproprié, ils ont décidé d'en construire un nouveau avec des machines agricoles et des matériaux recyclés.

"Les poteaux de but ont été soudés par nous avec des employés locaux. Nous avons également creusé des caniveaux autour du terrain pour le maintenir pendant la saison des pluies", explique Shou Xiaoyong, chef de l'équipe technique chinoise.

Baptisé Stade de l'amitié, ce nouveau terrain a été inauguré en mars 2023. Il est rapidement devenu le lieu privilégié pour le football parmi les villageois de Belle-Cité et des environs, accueillant des matchs réguliers, surtout pendant les périodes creuses agricoles.

"Les locaux aiment le football et je voulais apporter ce modèle ici et établir une ligue similaire", ajoute M. Shou.

En mars 2024, avec le soutien de l'association des agriculteurs locaux, les experts chinois ont organisé la première Super Ligue des villages. Le tournoi a réuni 12 équipes, comprenant des villageois de six villages locaux et une équipe de l'Université de Parakou, composée de producteurs de coton, de conducteurs de tracteurs, de charpentiers et d'étudiants.

Après la finale, une cérémonie spéciale de remise des prix a honoré les équipes aux trois premières places, ainsi que le "Meilleur Buteur" et le "Meilleur Gardien". Chacune des trois premières équipes a reçu une chèvre, symbole de bonne fortune.

"Au départ, nous n'avions pas prévu de fournir des trophées et des médailles", déclare M. Shou. "Cependant, en raison des demandes des joueurs, nous avons fait fabriquer ces récompenses en Chine".

Akilou Atesse, superviseur de la production cotonnière formé par la mission chinoise, a exprimé sa fierté d'avoir contribué à la construction du terrain et à l'organisation du tournoi. "Lorsque le terrain a été réparé, les villageois étaient ravis d'avoir un endroit pour jouer au football. J'ai collaboré avec les experts chinois pour contacter d'autres villages, et ils ont tous répondu positivement", dit-il.

Inspirée par des vidéos virales de matchs de football de la Super Ligue des villages à Rongjiang, district de la province chinoise du Guizhou (sud-ouest), la ligue de Parakou a inclus des performances culturelles pendant la mi-temps, mettant en vedette des arts martiaux chinois et des danses béninoises.

Au fur et à mesure du tournoi, sa popularité a augmenté. Des villageois des environs se déplaçaient à moto avec leurs enfants pour assister aux matchs. "Au début, nous avions 100 à 200 spectateurs, mais maintenant, nous avons 700 à 800 personnes autour du terrain", note M. Shou durant la finale.

Yves Koba, chef du village de Belle-Cité, a salué la Super Ligue des villages pour avoir favorisé la communication et l'amitié entre les villages locaux. "La ligue nous a rendus plus unis. J'espère qu'elle continuera et que nos villageois obtiendront de meilleurs résultats l'année prochaine", déclare-t-il.

M. Shou a partagé des plans pour sélectionner des joueurs des trois meilleures équipes afin de former une équipe d'élite. "A l'avenir, nous pourrions les envoyer dans le Guizhou, berceau de la Super Ligue des villages, pour affronter des équipes locales".

Selon lui, combiner l'assistance technique agricole avec la Super Ligue des villages promeut non seulement les technologies agricoles avancées, mais renforce également les interactions civiles entre la Chine et le Bénin. "Ce modèle renforce la confiance et le respect envers l'aide chinoise parmi le peuple béninois", conclut-il.

(Xinhua/Li Yahui)

(Xinhua/Li Yahui)

(Xinhua/Li Yahui)

(Xinhua/Li Yahui)

(Xinhua/Li Yahui)

(Xinhua/Li Yahui)

(Xinhua/Li Yahui)

(Xinhua/Li Yahui)

(Xinhua/Li Yahui)

Rédigé par: Yuan Ziqi