La Chine défendra le multilatéralisme et s'opposera au protectionnisme au sommet du G20 à Osaka

2019-06-25 13:26:46 Source: French.xinhuanet.com

La Chine est prête à travailler avec les parties concernées pour défendre le multilatéralisme et s'opposer à l'unilatéralisme et au protectionnisme lors du sommet du Groupe des 20 (G20) à Osaka, au Japon, ont déclaré lundi de hauts responsables à Beijing.

L'AGENDA DE M. XI

La participation du président chinois, Xi Jinping, à ce sommet sera sa septième consécutive à un sommet du G20. En septembre 2016, M. Xi a présidé le sommet du G20 à Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang, dans l'est de la Chine.

"Cela illustre la grande importance attachée par la Chine à la coopération dans le cadre du G20 et à la gouvernance économique mondiale", a indiqué Zhang Jun, ministre assistant des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse.

Durant le sommet à Osaka, le président Xi participera à des discussions sur des sujets tels que l'économie mondiale et le commerce international, l'économie numérique, la croissance inclusive et durable, les infrastructures, le climat, l'énergie et l'environnement, présentant la positions de la Chine sur la situation économique mondiale et offrant des solutions aux problèmes actuels, selon M. Zhang.

Le président devrait également participer à une série de rencontres multilatérales en marge du sommet, a-t-il précisé, dont une réunion informelle des dirigeants des BRICS, une réunion informelle des dirigeants de la Chine, de la Russie et de l'Inde, ainsi qu'une réunion avec des dirigeants africains.

Les parties concernées renforceront leur communication et leur coordination sur des sujets majeurs comme la coopération entre les marchés émergents et les pays en développement et l'application du Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations unies.

M. Xi aura en outre des rencontres bilatérales avec les dirigeants de plusieurs pays durant le sommet, a indiqué le ministre assistant.

OUI AU MULTILATERALISME, NON AU PROTECTIONNISME

Alors que l'unilatéralisme et le protectionnisme ont gravement affecté l'ordre économique international, l'économie mondiale est confrontées à des incertitudes et risques croissants. Compte tenu de cette situation, la Chine est déterminée à oeuvrer pour des résultats positifs au sommet d'Osaka.

"Nous sommes prêts à travailler avec toutes les parties pour sauvegarder résolument le multilatéralisme, l'ordre international fondé sur le droit international, ainsi que l'équité et la justice internationales", a indiqué M. Zhang à la presse, ajoutant que le pays hôte, à savoir le Japon, et la communauté internationale se réjouissaient de la participation de M. Xi au sommet.

La Chine défendra l'esprit de partenariat, renforcera la coordination des politiques et oeuvrera en faveur de l'unité et de la coopération lors du sommet, a poursuivi M. Zhang.

La Chine espère que le sommet poursuivra la formation d'un consensus concernant le soutien au système du commerce multilatéral et l'opposition à l'unilatéralisme et au protectionnisme, a indiqué le vice-ministre du Commerce Wang Shouwen à la conférence de presse.

"La Chine soutient les réformes nécessaires de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour renforcer son autorité et son efficacité", a-t-il ajouté.

OUVERTURE ET INCLUSION

Le haut responsable a réaffirmé la position de la Chine sur la construction d'un environnement politique pour les investissements et le commerce à la fois ouvert et libre.

La Chine est disposée à travailler avec l'ensemble des parties afin de créer un environnement du commerce et des affaires "libre, juste, non-discriminatoire, transparent, prévisible et stable" pour les entreprises et les investisseurs de tous les pays, a poursuivi M. Wang.

Concernant la croissance inclusive et durable, la Chine espère voir les participants au sommet d'Osaka promouvoir l'intégration en profondeur du commerce, des investissements et de l'économie numérique afin de bénéficier à plus de pays et de peuples.

"(Nous) croyons que le sommet d'Osaka poussera la mondialisation économique dans le sens d'une plus grande ouverture, de l'inclusion, du bien-être universel, de l'équilibre et des résultats gagnant-gagnant", a déclaré M. Wang.

Le vice-ministre des Finances Zou Jiayi et le vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine Chen Yulu ont également présenté aux journalistes les positions de la Chine sur la coopération budgétaire et financière dans le cadre du G20 et ont mis l'accent sur le rôle de la coordination mondiale pour relever les défis.

Rédigé par: Li Qiaoling